Les chiffres clés en 2018

Personnes dans le besoin 

Personnes aidée 

Financement nécessaire 

131,7 M 

93,6 M  

21,9 Mds $ 

Les Besoins en aide humanitaire et financement en 2018 

Besoins de financement 

Financements reçus 

Besoins non financés 

Taux de couverture 

24,88 Mds$ 

13,87 Mds$ 

11,01 Mds$ 

56% 

Les organisations humanitaires réussissent de mieux en mieux à sauver des vies et à réduire les souffrances, mais de nombreux besoins ne sont toujours pas satisfaits. Malgré une augmentation significative du financement, passant de 10,6 milliards de dollars en 2014 à 13,9 milliards de dollars en 2017, l’écart de couverture des plans d’intervention humanitaire dirigés par l’ONU avoisine les 40%. 2018 a constitué une autre année record pour le financement humanitaire. Les donateurs et les partenaires avaient déclaré des contributions de 13,9 milliards de dollars aux Plans de Réponse Humanitaire, contre 12,6 milliards de dollars à 2018. Les taux de couverture ont également augmenté. Le taux de couverture des ressources humaines était de 56%, contre 52% en 2017. Le financement humanitaire mondial a atteint un nouveau sommet de 22 milliards de dollars, dépassant les 21,5 milliards de dollars collectés en 2017. 

En 2019, l’ONU et d’autres organisations humanitaires s’emploient à aider près de 94 millions de personnes et ont des besoins de financement de plus de 21,9 milliards de dollars pour le faire. En 2019, la communauté humanitaire se concentre sur la fourniture d'une assistance et d'une protection plus efficaces et efficientes. Une analyse rigoureuse de l’urgence et de la gravité des besoins permet aux plans de réponse humanitaire de cette année de se concentrer davantage sur les personnes extrêmement vulnérables. 

Les besoins humanitaires restent néanmoins extrêmement élevés. En 2019, près de 132 millions de personnes dans 42 pays ont besoin d'aide humanitaire, y compris de protection. La majorité des besoins humanitaires surviennent lors de crises de longue durée au cours desquelles les progrès dans la résolution des causes profondes ont été limités. Les conflits restent le principal moteur des besoins humanitaires. L'insécurité alimentaire restera une préoccupation majeure, en particulier dans les zones touchées par les conflits et les aléas liés au climat. 

L'aide humanitaire et le développement au Moyen-Orient, en Afrique et dans le monde vous intéressent et
vous cherchez à approcher les acheteurs et partenaires potentiels : participez au pavillon France DIHAD 2020