L’Afrique du Sud, premier marché de la santé en Afrique

 

L’Afrique du Sud, seul pays africain membre des BRICS et du G20, est la première économie d’Afrique australe. Il possède 57 M habitants. Il s’agit d’un pays émergent à l’économie moderne et diversifié où le marché de la santé connait un plein essor. Il est dominé par les importations que ce soit pour les produits pharmaceutiques, les équipements médicaux ou les biotechnologies.

Le marché de la santé y a été évalué à environ 4 Mds EUR en 2017. Pour l’année 2018/2019, 13,8% du budget de l’Etat est alloué au secteur de la santé.

La mise en place de la National Health Insurance, qui a pour objectif d’offrir une couverture médicale universelle à la population sud-africaine d’ici 2025, entraine des besoins en équipements médicaux pour répondre aux demandes croissantes du secteur public avec notamment des projets d’infrastructures en cours. Ce secteur public prend en charge plus de 83% des patients. Il est en pleine mutation et modernisation.

Le secteur privé est très performant et bien organisé et représente plus de 80% des achats en équipements et médicaments du pays. Il traite 17% de la population. Il comprend des groupes hospitaliers de renom international : Netcare, Mediclinic, Life Healthcare. Comme il continue à investir dans la modernisation de ses infrastructures, sa demande en équipements à forte valeur ajoutée est élevée.

 

La Zambie, un plus petit marché mais aux grandes opportunités

 

Le marché de la santé zambien constitue un potentiel prioritaire en Afrique subsaharienne. Le pays possède 17 millions d’habitants. Il a connu une croissance économique remarquable de 2004 à 2014 qui l’a placé au 3ème rang des PIB d’Afrique australe. La restructuration de l’économie (infrastructures, santé) constitue sa priorité définie par le 7ème Plan National de Développement 2017-2021.

Le secteur de la santé bénéficie de 9,3% du budget national pour l’année 2019. La priorité du gouvernement est d’avancer sur les divers projets de développement et construction des infrastructures et assurer le bon approvisionnement des produits pharmaceutiques et équipements médicaux dans les centres de santé et les hôpitaux. Parmi les 1 958 unités de santé dans l’ensemble de la Zambie, 81% sont publiques et 19% privées. Un projet de mise en place d’une couverture médicale universelle augmentera les besoins en produits pharmaceutiques et équipements médicaux. L’organisation des acteurs de la distribution médicale est excellente.

80% des achats sont réalisés par l’Etat qui y prévoit le développement des compétences et l’acquisition d’équipements plus spécialisés avec la construction de centres spécialisés publics. Des investissements sont actuellement réalisés dans le secteur public tels que la modernisation des infrastructures et divers projets de nouvelles infrastructures (construction de 9 hôpitaux).

Le secteur privé est encore minoritaire et concentré à Lusaka et dans la région minière du copperbelt mais son dynamisme est important. Son fort développement amène de réelles opportunités pour les produits pharmaceutiques et équipements médicaux à court-moyen terme. Le développement de la classe moyenne zambienne lui apporte davantage de patients. Il occupe également une position stratégique pour le tourisme médical.

C’est dans ce contexte dynamique pour les marchés de la santé locaux que se tiendra à Johannesburg Africa Health (du 28 au 30 mai 2019), le premier salon de la santé du continent (560 sociétés présentes originaires de 39 pays, venue de près de 11 000 participants).  L'ensemble des opérateurs essentiels à un projet de développement dans la zone seront présents : importateurs-distributeurs, agents, délégués ministériaux de l'ensemble du continent, décisionnaires et acheteurs des grands groupes hospitaliers privés…

 

Le bureau Business France de Johannesburg organisera à cette occasion des Rencontres d’Affaires Santé Afrique du Sud-Zambie, du 27 au 31 mai 2019. Des rendez-vous B to B personnalisés seront organisés dans le cadre de programmes de rendez-vous sur l’Afrique du Sud puis la Zambie (distributeurs, acteurs publics et privés…), ainsi qu’une participation à des moments collectifs : déplacement sur Africa Health, visite guidée d’un hôpital d’un des plus grands groupes privés sud-africain, organisation d’un atelier d’information-marché à Johannesburg et Lusaka.