Les cosmétiques asiatiques sont en train de gagner du terrain sur le marché mondial. Le Japon, troisième marché au monde des cosmétiques est estimé à 19,4 milliards d’EUR. Supplanté par la Chine depuis peu et devancé par les Etats-Unis, ce marché reste néanmoins l’un des plus dynamiques de l’industrie avec des consommateurs toujours avides de nouveautés. Prendre soin de sa peau a toujours été ritualisé au Japon, une routine codifiée par une multitude d’étapes qui s’apparente à un véritable art de vivre, ancré dans la culture du pays depuis la nuit des temps.

 

Pays du soin par excellence, les rituels du layering (application de plusieurs soins par couche de mille feuilles) persistent encore aujourd’hui au Japon même si la tendance tend vers la recherche de l’efficacité dans des produits ciblés et à vocation LOHAS. Ce n’est donc pas sans raison que ce marché est en perpétuelle évolution, avec une croissance actuelle d’environ 3 % par an, qui, selon les estimations, devrait durer au moins jusqu’en 2020.

 

Il est par conséquent difficile d’éviter cette destination lorsqu’on veut tenter l’aventure à l’export. Les soins pour la peau (46,6%) et le maquillage (22,6 %) représentent près des deux tiers du marché. Les produits capillaires y sont bien représentés également avec 17,5 %. L’intérêt croissant des hommes pour les produits cosmétiques est également à l’origine de la bonne performance du secteur avec près 5 % du marché total.

 

Ainsi, l’augmentation constante de la consommation des produits cosmétiques ces dernières années fait du Japon une opportunité intéressante de développement commercial. Les marques françaises sont très bien représentées et se partagent 31,5 % des importations japonaises. Pour les soins comme pour le maquillage cette part se montre à 35 %, et à plus de 60 % pour les parfums. En matière de cosmétiques, la France est reconnue pour son savoir-faire qui n’est plus à prouver, et les Japonais, qui n’ont pas encore leurs propres certifications pour le bio, connaissent les labels français tels que Cosmebio et Ecocert et leur font confiance. L’art de vivre à la française bénéficie en outre d’une excellente image.

 

Une autre évolution du marché japonais des cosmétiques concerne le boom des produits naturels. En effet, le Japon n’est pas resté étranger à ce segment, les produits naturels certifiés connaissent une croissance importante ces dernières années avec l’émergence des concepts de bien-être en adéquation avec la nature et de responsabilité environnementale, chers aux consommateurs japonais. Le marché des soins bio était ainsi estimé à 937 M € en 2016, avec une nette croissance de 5,3 %. La multiplication des acteurs rend le secteur concurrentiel et oblige les marques à se différencier, mais plusieurs marques françaises ont déjà réussi à pénétrer ce marché. En effet, parmi les 11 000 entreprises françaises tous secteurs confondus qui y exportent, 80 % sont des PME.

 

Avec sa population vieillissante et la prise de conscience de plus en plus aiguë des problèmes de peau liés à la pollution, au stress…, les produits anti-âge ou pour les peaux à problèmes attirent également de plus en plus de consommateurs, y compris les plus jeunes. La protection solaire compte parmi les secteurs les plus porteurs. Les Japonaises font de manière générale plus attention à leur peau et à leur apparence que les Occidentales, et sont une grande majorité à se maquiller quotidiennement. La tendance actuelle étant au maquillage naturel.

Pour venir à la rencontre de ce marché en plein essor et dans le sillage du succès des éditions précédentes, Business France organise pour les sociétés françaises de la filière des rencontres d’acheteurs à Tokyo du 26 au 28 juin prochain.

Deux journées consacrées aux rencontres B2B dans le cadre prestigieux de l’ambassade de France où chaque société présentera ses produits aux professionnels japonais.

Les équipes presse de Business France se chargeront de relayer l’événement grâce à leur réseau de journalistes, d’influenceurs, et via les réseaux sociaux, afin de répondre à une demande de visibilité croissante des entreprises et de proposer un accompagnement encore plus poussé.

Avec 9 Success story des participants des éditions précédentes, la valeur de cette opération pour les entreprises françaises en termes de courants d’affaires est confirmée. N’hésitez plus et rejoignez-nous pour cette nouvelle édition.