1. l’Australie, l’un des pays les moins impacté par la crise sanitaire

L’Australie est l’un des pays les plus développés au monde avec 28 années de croissance consécutives et une économie florissante présentant de nombreuses opportunités. Selon l’OCDE, c’est l’un des pays les moins impactés économiquement par la COVID-19*, notamment grâce aux versements d'allocations chômage. L’économie australienne devrait retrouver une croissance positive dès 2021 (+3,2%).

*source : OCDE 

2. L'Australie est tournée vers l’extérieur

Le pays est particulièrement tourné vers l'extérieur avec de nombreux accords de libre-échange et une politique d’immigration attrayante. L'Australie est un acteur majeur de la zone Asie-Pacifique, l’Asie étant son principal partenaire commercial, avec 65,7 % de la balance commerciale (417 Mds USD), tandis que l’Europe se classe en 2e position avec 90,7 Mds USD.

3. La France et l’Australie sont de plus en plus proches

Malgré un éloignement, aussi bien culturel que géographique, la France et l’Australie ne cessent de se rapprocher comme en témoignent les visites croisées, de plus en plus fréquentes, de délégations politiques ou économiques, qu’elles soient guidées par les acteurs régionaux français ou les acteurs de l’accompagnement à l’international, au premier rang desquels, Business France. L’octroi du « Contrat du Siècle » au Français Naval Group avec la construction de 12 sous-marins pour la Navy australienne fut le véritable point de départ de l’essor des relations politiques et commerciales franco-australiennes, lesquelles ont atteint un nouveau sommet avec la visite du Président Emmanuel Macron en mai 2018. Ainsi, que ce soit dans le domaine de la défense, de l’industrie, du digital, de l’agro-alimentaire, des cosmétiques… les sociétés françaises redoublent d’efforts, avec succès, pour attaquer ce marché référence de l’Asie-Pacifique, et le « Made in France » est un gage de qualité sur lequel les entreprises françaises peuvent compter pour réussir leur implantation en Australie.

4. Des opportunités dans de nombreux secteurs

Dans un contexte de rétablissement de l’économie après les récentes et nombreuses crises à la suite les unes des autres (sécheresse, inondations, feux de forêts, situation sanitaire), l’agence publique australienne Infrastructure Australia a annoncé en 2020 une liste de 155 projets d’infrastructures pour un montant d’environ 64 Mds AUD (40 Mds EUR). Ces projets d’infrastructures (transports, réseaux routiers et ferroviaires) ont pour but de relancer l’économie par des investissements directs. Dans tout le pays, 130 grands projets d'infrastructures sont actuellement en cours, et restent une priorité dans les zones urbaines des quatre grandes villes australiennes (Brisbane, Melbourne, Perth et Sydney) qui totalisent les zones avec la plus importante croissance démographique du pays.

La croissance de la population australienne, en particulier dans les grandes villes, offre une pléthore d'opportunités aux entreprises étrangères, dans les secteurs des infrastructures, mais aussi des nouvelles technologies, des énergies renouvelables (dont green-mining) et du tourisme. D’après Infrastructure Australia, le pays devra investir à hauteur de 28,6 Mds USD par an pour répondre à la croissance de la population prévue de 23,7 % sur les 15 prochaines années.

Selon le rapport « Australia’s Digital Opportunity », le secteur des technologies contribue à hauteur de 6,6 % au PIB australien en 2019. La cybersécurité est au centre des préoccupations du gouvernement australien : le ministère de l’Intérieur et l’ASIO (Australian Security Intelligence Organisation) ont pour priorité de renforcer les défenses australiennes. Des services sur le Cloud ont été adoptés, financés en partie par le gouvernement (232 M USD en 2019) et par des investisseurs tels qu’Equinix (160 M USD) et Cisco (543 M USD).

Par ailleurs, le gouvernement a pour ambition de devenir l’un des leaders agricoles mondiaux avec pour objectif de voir le secteur atteindre 75 Mds USD d'ici à 2030. Actuellement, l’Australie est le 2e exportateur mondial de viande de bœuf, 4e de vin, 3e de lentilles et 10e de céréales.

Contrairement à la majorité des pays développés, l’Australie dépend largement, à l’export, de son industrie primaire et de ses ressources minières (charbon, uranium, fer, or, lignite, nickel, plomb et cuivre), énergétiques (gaz) et agricoles (viande, céréales, coton, laine). Le pays est le 1er exportateur mondial de minerais de fer, 2e d’aluminium et 3e de cuivre.

Le gouvernement cherche à mettre en place des réformes et des initiatives pour encourager une production plus respectueuse de l’environnement ainsi que le développement d’autres sources d’énergies renouvelables, car l’Australie est l’un des premiers pays pollueurs au monde, notamment par sa production de charbon.

Avec son pouvoir d’achat élevé et sa foi dans le libre-échange l’Australie représente un marché de choix pour nos entreprises. Ce marché jeune, peuplé d’early adopters, offre des opportunités uniques pour ceux qui savent se différencier et qui adoptent une stratégie alliant service, prix et proximité.

Le Guide des affaires Australie 2021 a vocation à vous livrer les clés d’accès du marché australien pour les entreprises basées en Ile de France, ce guide vous est offert par votre région.

Pour l’obtenir cliquez ici

pour retrouver tous les guides des affaires publiés par Business France Cliquez ici