Comment investir en France

Stratégie d'investissement

Sélectionner un type de projet

Produire en France

Que ce soit dans les secteurs de l’aéronautique et du spatial, de l’agroalimentaire, de l’automobile et des transports, ou de la transformation des métaux, les entreprises de production peuvent compter en France sur :

- Des ressources foncières et immobilières très compétitives

- Une main d’œuvre qualifiée, productive et un système de formation continu dans lequel des investissements publics massifs sont réalisés de manière permanente

- Une compétitivité des coûts du travail comparables à ceux de l’Allemagne et du Benelux - Le CICE renforce la compétitivité des entreprises grâce à une économie d’impôt sur les bénéfices qui équivaut à 6 % de la masse salariale hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC

- Des infrastructures et des réseaux d’approvisionnement sûrs

- Une fiscalité attractive - 5ème mondiale pour le taux d’imposition des sociétés de l’industrie manufacturière (prenant en compte différentes assiettes fiscales, règles d'amortissement, exemptions et crédits d'impôts - Source: KPMG, Choix concurrentielles, 2016)

- Une production d’énergie de qualité, provenant de sources diverses et à coût très compétitif

- La disponibilité de fournisseurs de services de rang mondial

- Un système d’accompagnement et d’aides à l’investissement performant

Implanter un centre de décision

La France offre de nombreux avantages pour l’installation de centres de décision :

- Disponibilités immobilières de qualité à des tarifs compétitifs – « La Défense » située aux portes de Paris, est le plus grand quartier d’affaires d’Europe continentale

- Présence de nombreuses entreprises multinationales - Parmi les 500 premières entreprises mondiales, 29 entreprises sont françaises, 28 allemandes et 20 britannique

- La position géographique de la France, associée à la qualité et à la diversité de ses infrastructures de transport, en fait un hub majeur de la zone EMEA - Paris-Le Bourget est le 1er aéroport d’affaires en Europe et Paris-Charles-de-Gaulle est le 2ème aéroport européen pour le trafic de passagers

- Une économie « business friendly » - la France figure parmi les pays où il est le plus simple et le moins couteux de créer une entreprise

- Un vivier de talents productifs et un système de formations managériales universitaires de qualité, prisées par les étudiants internationaux - En moyenne, les salariés français travaillent plus et sont plus productifs que leurs homologues allemands et anglais : 44,1 h pour les cadres français, contre 42,5h pour les allemands  et 43,3 h pour les anglais (Eurostat)

- Facilité d’engager des cadres internationaux en provenance du monde entier et de séjourner sur le territoire français : qualité de vie reconnue pour les salariés et leurs familles, aménagement fiscaux en faveur des cadres impatriés, visas adaptés, nombreuses écoles internationales pour les enfants, système de santé, etc.

Développer une activité de recherche et développement

La France offre un écosystème particulièrement favorable aux activités de R&D :

- Qualité des chercheurs et disponibilité des talents

- Nombreuses possibilités de recherche collaborative avec des instituts de recherche privés et publics, des universités ou d’autres entreprises (par exemple au sein des pôles de compétitivité, des IRT ou des instituts Carnot)

- Un crédit d’impôt recherche (CIR) simple et efficace : 30% des dépenses annuelles de R&D jusqu’à 100 M€ par société et 5% au-delà de ce montant

- Un Crédit d’Impôt Innovation (CII) qui complète le CIR en permettant aux entreprises innovantes de baisser de 20% le coût des dépenses liées à l’innovation (dans la limite d’un plafond de 400 000€)

- Un statut juridique spécifique pour la JEI (Jeune entreprise innovante) qui prévoit des réductions d’impôts et de charges sociales pour les PME de moins de 8 ans qui engagent des dépenses de R&D représentant au moins 15% de leurs charges

- Une palette élargie d’instruments financiers et de conseils proposés par Bpifrance (banque publique d’investissement française)

- Un taux réduit sur les revenus de la propriété industrielle - Les revenus de la propriété industrielle (redevances de concession et plus-values de cession des brevets, par exemple) font l’objet d’un taux réduit d’impôt sur les sociétés (15 %)

Accéder aux marchés africains

Les exportations françaises vers l’Afrique sont de l’ordre de 30 Md€ par an, et sont en croissance rapide : le continent est destinataire de 6,4% des exportations françaises. 

Ce flux généré par 40 000 entreprises nous place au premier rang européen.  Cette situation très favorable est renforcée également par le fait que la France est le premier investisseur européen en Afrique, avec plus de 1000 entreprises qui s’y sont implantées au fil du temps.

La France offre de nombreux avantages pour la création de plateforme industrielle et commerciale entre l'Europe et l'Afrique francophone et non francophone:

- Une importante représentation diplomatique qui permet de réaliser aisément toutes démarches administratives liées aux affaires à partir de la France

- Une part importante d’étudiants africains parmi les étudiants étrangers en France

- Une proximité du droit des affaires

- Un accès aérien de tout premier plan entre la France et les pays africains

- De nombreux traités bilatéraux en matière de fiscalité

- Une proximité opérationnelle - de très nombreux groupes français sont implantés en Afrique et connaissent parfaitement le tissu économique et social local

 

Capitaliser sur le marché financier

Le secteur financier rassemble en France 1,2 million emplois, génère 300 milliards d’Euros de financements et concentre plus de 100 centres de recherché privés ; pour l’alimenter, le marché du recrutement de talents financiers atteint plus de 70 000 nouveaux recrutements par an. Cinq banques françaises se classent dans le top 10 européen, dont 2 sur le podium : BNP Paribas (2e) et Crédit Agricole (3e). Paris est la 1re ville en Europe où les plus grandes entreprises industrielles ont leur siège : « À Paris, vous trouverez vos clients. » (Paris Europlace).

Ce réservoir de talents est la conséquence d’un système de formation supérieur très performants : ingénieurs mathématiciens, experts financiers, cadres gestionnaires, la Finance française est hautement reconnue dans le monde.

La place financière de Paris se positionne comme le leader en Europe du marché d’actions, d’obligations d’entreprise et de dettes d’Etat. La Place de Paris offre une porte d’accès privilégiée aux investissements de la zone euro et est pionnière sur les nouveaux canaux de financement que sont les placements privés et le crowdfunding.

La France constitue aussi le second marché européen de l’assurance, le second pôle mondial de la gestion collective – sans oublier notre position d’avant-garde pour ce qui concerne l’émission de « green bonds ».

L’innovation, cela se traduit aussi par la place grandissante des fintechs en France (qui en compte plus de 750), la part croissante des financements libellés en RMB (20% des flux commerciaux franco-chinois) et les solutions fournies par plus de 1000 chercheurs en finance.

Enfin, la place de Paris dispose d’un marché immobilier fluide, valorisant et attractif pour les nouveaux entrants financiers, qui permet de travailler avec l’ensemble de l’Europe de manière quotidienne.


  

Rejoindre la French Tech

Tous les pays du monde convoitent les talents fondateurs de startups ! La France dispose quant à elle d’un atout supplémentaire de taille : elle est elle-même une terre d’entreprenariat et de création et 8 000 startups forment sur son sol un gisement de croissance pour l’avenir.

Rassemblé autour du label de la French Tech, dont la reconnaissance est internationale, ces entreprises innovantes et technologiques bénéficient en France d’un accompagnement puissant, structuré autour du Programme d’Investissements d’avenir (PIA), de soutiens financiers privés et publics importants et de structures d’accueil dédiées couvrant l’ensemble du territoire.

Des preuves ? 274 startups françaises ont exposé au sein de l’Eureka Park lors du CES de Las Vegas en 2018 (avec le support de Business France !) ou la création à Paris du plus grand incubateur de start-up du monde, la Station F (1000 jeunes pousses !).

En 2017, la capitale devance toutes les villes européennes pour les levées de fonds en phase d’amorçage.

Pour accroître encore sa position de leader dans ce domaine, le French Tech Ticket attire chaque année des entrepreneurs du monde entier, sur concours, en leur offrant un fast-track personnalisé tant au niveau administratif que personnel.

 
 

Construire le Grand Paris

Le Grand Paris est un projet visant à transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole mondiale et européenne du XXIe siècle, afin d'améliorer le cadre de vie des habitants, de corriger les inégalités territoriales et de construire une ville durable.A l’origine, ce projet s’adosse à un gigantesque projet d’infrastructures de transport, le Grand Paris Express, qui prévoit entre 2016 et 2030 la construction de 200 km de lignes de métro automatique afin de relier les banlieues entre elles et au centre de Paris. Environ 70 nouvelles gares seront construites et vont ainsi générer des transformations urbaines profondes dans toute la banlieue parisienne.  La tenue des Jeux Olympiques en 2024 ne fera qu’accélérer ces projets. Le Grand Paris constitue donc une opportunité unique à ne pas manquer pour tout investisseur souhaitant participer à sa construction.

En lien avec les acteurs locaux et en s’appuyant sur son réseau présent dans 70 pays, Business France a été mandaté par le gouvernement pour mettre en valeur les différents projets du Grand Paris auprès des investisseurs internationaux. L’objectif est de contribuer à leurs développements en mettant en contact les porteurs de projets avec des investisseurs étrangers, lorsque cela est pertinent.

Optimiser votre logistique

Au cœur du continent européen, carrefour entre l’Europe du Nord et le monde méditerranéen, la France dispose d’avantages comparatifs géographiques qui lui donnent vocation à occuper une place majeure dans la logistique européenne.

•    Des ressources foncières et immobilières très compétitives - la France compte près de 60 millions de m² d’entrepôts de plus de 5 000 m² (developpement-durable.gouv.fr). En termes de coûts d’implantation, la France se classe au 2e rang pour la location industrielle et au 3e rang pour la catégorie terrain industriel et construction (KPMG, 2016)

•    Une desserte aérienne de premier rang en Europe - Paris-Charles-de-Gaulle est le 1er aéroport européen pour le fret et le 2e pour le trafic de passagers, Paris-Le Bourget est le 1er aéroport d’affaires en Europe

•    Le premier réseau routier d’Europe - plus d’un million de km de routes dont 11 600 km d’autoroutes

•    Un réseau ferroviaire parmi les meilleurs en Europe - 30 100 km de lignes de chemin de fer (2e réseau d’Europe) dont 2 600km à grande vitesse vitesse (1e réseau d’Europe)

•    Un accès maritime de tout premier rang -1re façade maritime européenne (5 000 km de côtes et 7 grands ports maritimes), le port de Marseille Fos est le 1er port français et le 1er port de la Méditerranée, HAROPA (réunion des ports du Havre, Rouen et Paris) a été élu « Best Green Seaport » du monde, le 3e armateur mondial de fret est français : CMA-CGM

•    Le premier réseau de voies navigables d’Europe - près de 8 500 km dont 2 000 km de voies à grand gabarit