Dès la fin de ses études de commerce, la jeune Vietnamienne Nguyen Thi Thu Phuong a perçu le potentiel commercial des noix de macadamia cultivées dans sa commune natale, à Phu Loc et a souhaité aider les producteurs locaux à augmenter leurs ventes. Pour créer sa marque, Damaca Nguyen Phuong, elle a investi plusieurs milliards de dongs, d’abord dans des machines modernes, puis dans la construction d’une usine d’une capacité de production de 300 tonnes de noix par an, qui emploie aujourd’hui près de 30 ouvriers locaux. Phuong s’est ensuite attaquée avec succès aux marchés de la Corée du Sud, du Japon, du Canada, de Taïwan et de France, tout en lançant de nouveaux produits tels que les amandes, les noix recouvertes de chocolat ou encore l'huile de macadamia. Malgré une année 2020 plus difficile à cause de la crise sanitaire, la start-up a vendu environ 70 tonnes de noix de macademia. La jeune femme de 29 ans compte parmi les 34 jeunes Vietnamiens ayant reçu le prix Luong Dinh Cua récompensant son succès commercial, tandis que ses produits ont récemment été reconnus par la certification « One Commune, One Product » (OCOP). Aujourd’hui, elle compte bien profiter de la crise pour agrandir l’usine, développer des produits biologiques et étendre ses activités en Europe grâce à l’accord de libre-échange récemment signé entre le Vietnam et l’UE.