Le gouvernement uruguayen rend obligatoire par décret l’étiquetage frontal des aliments emballés ayant une forte teneur en sucres, en graisses (dont les graisses saturées) et en sodium. Les fabricants doivent se mettre en conformité avec les nouvelles obligations fin février 2020.