La multinationale indienne « Va Tech Wabag », spécialisée dans le traitement de l’eau pour les utilisateurs municipaux et industriels, a remporté un appel d’offres de l’Etat tunisien pour les services d’ingénierie, d’approvisionnement et la construction d’une station de dessalement d’eau de mer.

C’est ce qu’a rapporté, mardi 13 novembre 2018, le quotidien indien ‘‘Business Standard’’(BS), qui précise que l’édification de cette station et sa mise en service coûteront à l’Etat tunisien environ 73 M EUR.

BS ne mentionne pas la localisation de ce projet mais, le 8 novembre dernier, le site ‘‘African Intelligence’’ a révélé qu’un accord a été conclu entre la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) et la Va Tech Wabag pour la construction d’une station de dessalement d’eau de mer à Zarat, ville littorale du Sud-Est tunisien, à une trentaine de kilomètres de la ville de Gabès.

L’objectif de ce projet, tel que défini par la SONEDE, est le renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la plus grande partie de trois gouvernorats méridionaux tunisiens : Gabès, Médenine et Tataouine. À travers ce projet, ces régions seront desservies au moyen d’une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité quotidienne de 50 000 m3, extensible jusqu’à 100 000 m3/jour.