La filière colza oléagineux a été relancée en 2014 en Tunisie. L'implantation de cette culture est née d'un partenariat public-privé avec l'engagement de plusieurs acteurs et institutions dont notamment le Groupe AVRIL, leader industriel de la filière française des huiles et protéines.

S’inscrivant dans une logique de chaine de valeurs organisée de l’amont à l’aval, son développement et sa structuration offrent aux agriculteurs des débouchés couvrant l’ensemble des maillons de la chaîne, du champ à la bouteille d’huile, en passant par les tourteaux de colza destinés à l’alimentation animale.

La culture de Colza a enregistré une réelle croissance pour atteindre 13 000 hectares durant la saison 2019/2020 contre seulement 856 hectares lors de sa réintégration au cours de la saison 2014/2015 sachant que la production d'huile végétale a également crû en passant de 175 tonnes en 2015 à 6 000 tonnes en 2020.

Cette plante est de plus en plus demandée par les agriculteurs car, outre sa rentabilité et sa commercialisation sure, elle contribue à l’amélioration du rendement des terres ensemencées en blé à un taux variant entre 10 et 15 %.