Selon Newzoo, l’observatoire des tendances dans le mobile, les jeux vidéo et l’e-sport, il y aurait plus de 14,5 M de joueurs à Taïwan - plus de la moitié de la population totale de 23 M !

L’estimation de la consommation de cette grande communauté est de 1,3 Md USD en 2018, pour l’ensemble des jeux et périphériques. Concrètement, Taïwan est en train de vivre une explosion dans l'e-sport, à un point que même les banques s’y intéressent de près. Ainsi la banque Taishin (très impliquée dans la culture et l’art) a l’intention de sponsoriser Flash Wolves, une équipe d’e-sport très connue dans le milieu. Cette équipe sévit principalement sur quatre jeux (Arena of Valor, HearthStone, League of Legends et PlayerUnknown’s Battlegrounds). Ce partenariat de choix est une excellente nouvelle pour les compétitions e-sport locales et internationales.

Autre aspect de cet engouement de la part des banques : O-Bank a sorti aussi cette année, une série de cartes bancaires en collaboration avec Garena (l’opérateur leader pour les jeux en ligne). Les clients de cette nouvelle banque 2.0 peuvent ainsi personnaliser leur carte de paiement à l’effigie des personnages du jeu Arena of Valor. Un autre géant de la finance, le groupe Shin Kong, a pour projet d’investir dans les infrastructures d’e-sport. Enfin, le Taipei Game Show, un des grands salons de jeux vidéo d’Asie avec une fréquentation de plus de 350 000 visiteurs en 2018, est aussi devenu un rendez-vous incontournable du e-sport mondial, avec la finale des Masters de Intel, et la présence et participation des plus grandes équipes e-sport d’Asie.