Selon les publications de la Régie fédérale des Alcools, la consommation moyenne d’alcool pur (AP) par habitant de plus de 15 ans, a bien diminué, depuis le début des années 1990, quel que soit le type de boissons.

Pour le vin, elle s’élevait à 5 l AP par an, en moyenne entre 1990 et 1995, elle est passée à 3,9 l AP en 2014 et en 2015. Pour la bière, de 3,2 l AP, en moyenne annuelle entre 1990 et 1995, elle ne s’élève plus qu’à 2,7 l AP en 2014 et en 2015. La consommation moyenne de cidre a diminué de 0,2 à 0,1 l AP durant ces périodes. La consommation de spiritueux est restée relativement stable de 1990 à 2012, avec environ 1,6 l AP, elle a diminué à 1,5 l AP, en 2013, 2014 et 2015.

Calculée en fonction de la consommation totale d’alcool pur, la part des spiritueux est restée stable à 18% sur la période, celle du vin a baissé de 51 à 48%, au profit de la consommation de bière qui est passée de 30 à 33% entre 1990 et 2016.