Afin d’accroître son indépendance alimentaire, le Qatar souhaite augmenter sa production agricole biologique.

La demande de produits biologiques au Qatar et dans toute la région du Golfe augmente considérablement. Pour y répondre, des initiatives se développent pour produire localement tout type de fruits et de légumes.

Une exploitation agricole souhaite produire des fruits et légumes biologiques en plus grande quantité. Sur une exploitation de 12 hectares, avec l’appui de nouvelles technologies toujours plus pertinentes, un producteur de tomates, courgettes, concombres et poivrons a pu accroitre sa productivité et diversifier sa production avec de la fraise et du melon. Viendront s'ajouter aussi des productions de papayes et de mangues.

Aujourd’hui, son objectif est d’atteindre les 10 000 hectares d’ici 10 ans.

Gulftime précise que cette production sera amenée à concurrencer les fruits et légumes importés notamment d’Espagne, du Maroc ou des Pays-Bas. En outre le Qatar réduit déjà ses importations de poivrons, tomates et champignons d’environ 5%, ce qui va dans le sens d’une politique axée sur une production locale.