Le président Joko Widodo a fait campagne pour le vaccin contre la rougeole et la rubéole (MR) qui aujourd’hui est rejeté dans plusieurs régions.

Le Conseil des oulémas indonésiens (MUI) a déclaré que le vaccin contre la MR était « mubah » (autorisé pour les musulmans), même s'il contient de la gélatine d'origine porcine et a permis aux musulmans d'utiliser le vaccin avant qu’un vaccin halal soit fabriqué.