D’après l’USMEF (Fédération des Exportateurs de viande aux Etats-Unis), les marchés émergents et en développement en Afrique et en Amérique centrale et du sud représentent une opportunité croissante pour les exportateurs américains de viande rouge.

Les marchés émergents seront un véritable moteur de croissance pour les exportateurs de viande, en raison de la plus grande demande pour la viande rouge américaine.

Maximiser la valorisation des carcasses est, de plus, un objectif-clé de l’USMEF.

En ce qui concerne la viande bovine, la fédération note une croissance de 21% des exportations vers le Chili, la Colombie et le Pérou. Il y a, par exemple, dans ces pays, une forte demande pour les tripes, les cœurs de bœuf.

En ce qui concerne la viande de porc, les exportations américaines ont progressé de 85%, cela étant une combinaison de différents facteurs mais les principaux produits demandés sont : palette désossée, jambon, côte et différents abats.

En Afrique, la demande pour la viande rouge américaine est faible mais le rythme de croissance s’accélère. Pour le bœuf, les volumes d’export ont doublé en 1 an avec des envois principalement composés de foies et de rognons. En ce qui concerne la viande porcine, on note une forte croissance des exportations en Afrique du sud avec des découpes primaires destinées à une transformation ultérieure.

Il existerait également de bonnes opportunités en Angola, au Bénin, au Ghana car, dans ces pays, la population s’accroît fortement.