Le constructeur automobile Hyundai Motor a annoncé le rachat de 80 % des parts de la société de robotique Boston Dynamics, appartenant actuellement au japonais Softbank, et ayant appartenu par la passé à Google, pour un montant de 880 M USD. Hyundai Motor Group détiendra 30 % des parts de Boston Dynamics, alors que l’équipementier Hyundai Mobis et la branche logistique du groupe Hyundai Glovis en détiendront respectivement 20 % et 10 %. Le Chairman du groupe Hyundai, Chung Eui-sun, détiendra personnellement 20 % des parts, signalant le caractère très stratégique pour Hyundai de cette acquisition. Boston Dynamics est l'une des sociétés les plus avancées au monde en matière de technologies robotiques, avec des démonstrations récentes dans des applications de télémédecine, ou d’opérations logistiques autonomes. Cette acquisition intervient alors que Hyundai avait annoncé l’an dernier son intention de répartir ses activités à 50 % dans l’automobile, 30 % dans les taxis aériens et 20 % dans la robotique. Les premières applications concrètes suite à ce rachat devraient émerger dans le domaine de la logistique intelligente puis dans la mobilité autonome, et Hyundai envisage à moyen terme la commercialisation de robots humanoïdes polyvalents, pour des applications avancées allant des services aux personnes jusqu’au domaine spatial.

Ce rachat ne constitue pas une 1ère pour le conglomérat coréen, qui a précédemment créé une joint-venture avec la société américaine Aptiv, dans le but de développer conjointement une plateforme pour la conduite autonome. De manière plus large, ces investissements s’inscrivent dans un plan d’investissement de 35 Mds USD d'ici 2025 mené par le groupe. Hyundai se prépare par ailleurs activement à la commercialisation de véhicules autonomes de niveau 3 sur le territoire coréen.