La Corée du Sud a déclaré, le mardi 22 décembre, qu’elle investirait en 2021, 520 Mds KRW (environ 470 M USD) dans le secteur de la biosanté, notamment pour soutenir le développement de nouveaux biomédicaments et d’un vaccin contre le coronavirus. Ce chiffre représente une hausse de 24,9% par rapport aux investissements de 2020.

Le ministère de la Science et des TIC a indiqué que le budget servira également à financer des sujets transverses, comme l’acquisition et le développement de biotechnologies de prochaine génération (analyse mono-cellulaire par exemple), ou la médecine régénérative. Sur fond de vieillissement rapide de la population, le plan devrait également profiter aux équipements et thérapies destinés aux personnes âgées ou handicapées.

En parallèle de cette enveloppe gouvernementale, 36 entreprises privées des secteurs biotech et pharma ainsi que 5 sociétés de capital-risque avaient, en novembre, annoncé un plan commun d’investissement de 10 000 Mds KRW (environ 9,2 Mds USD) d’ici à 2023 pour renforcer leur compétitivité et leurs capacités technologiques.

Identifiée par la Corée du Sud comme l’un des piliers de son économie de demain, la biosanté peut ainsi compter sur le soutien et l’engagement conjoints des différents acteurs de son écosystème.