La production cotonnière au Cameroun devrait connaître une baisse d’environ 10 000 tonnes au cours de la campagne 2016-2017. En effet, les prévisions de production de la Société de développement du coton (Sodecoton), le géant de l’agro-industrie dans la partie septentrionale du Cameroun, culminent officiellement à 248 150 tonnes de coton graines, contre 258 000 tonnes produites lors de la campagne écoulée.

Malgré cette légère baisse imputable à la rudesse du climat, les activités d’égrenage permettront, au finish, d’obtenir un peu plus de fibres qu’au cours de la dernière campagne cotonnière. Soit 109 000 tonnes au total, contre 107 000 tonnes en 2015-2016.

Les activités de triturage de cette entreprise seront quant à elles beaucoup plus dynamiques au cours de la campagne courante, avec une production cumulée d’huile de coton et de soja projetée à 17 millions de litres, en hausse de 2 millions de litres par rapport à la dernière campagne. Dans le même temps, la production des tourteaux, très prisés pour l’alimentation du bétail, est annoncée à 65 213 tonnes, en légère baisse par rapport aux 66 000 tonnes produites au cours de la campagne 2015-2016.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise est également annoncé à la hausse, à 122,662 Mds XAF (186,997 M EUR), contre 114 Mds XAF (173,791 M EUR) pour la dernière campagne. Pour atteindre cet objectif, la Sodecoton a lancé un challenge visant à primer les distributeurs qui réalisent les meilleurs chiffres d’affaires, et a pu aguicher des partenaires pour dynamiser la distribution de ses huiles de coton et de soja dans la partie Sud du Cameroun.

Les performances ainsi attendues sont la conséquence d’un ensemble de mesures prises ces derniers mois par les dirigeants de cette entreprise, qui fait face à des difficultés financières depuis au moins 2 ans. En effet, a-t-on appris de bonnes sources, grâce à ses fonds propres et au concours de l’Etat camerounais, actionnaire à 59% de la Sodecoton, les équipements industriels et le p