Sport News Africa, le média de référence pour le sport en Afrique, vient de publier son 1er classement des sportifs les plus influents d’Afrique en utilisant les données venant de leurs réseaux sociaux.

Au niveau mondial, le secteur du sport représente 2 % du PIB, pourcentage non négligeable. Sur le continent africain, celui-ci n’atteint, pour l’instant, que 0,5 % du PIB mais ne fait qu’augmenter depuis plusieurs années avec la professionnalisation de certains sports, la création de nouvelles fédérations nationales et un engouement de plus en plus prononcé pour la pratique d’activités sportives comme le football, le basketball, la course ou le vélo.

5 sports occupent les 95 % du top dont le football (56 %), le cricket (12 %), rugby (10 %), basketball (9 %) et l’athlétisme (8 %). L’Afrique du Sud prend une place importante dans ce classement avec 35% des sportifs du top, d’autres pays d’Afrique Sub-saharienne suivent avec le Nigéria 9 %, la Côte d’Ivoire 7 %, le Cameroun 5 % et le Sénégal 4 %. L’Afrique sub-saharienne domine principalement le classement des sportifs hors football, avec AB de Villiers en cricket, Joël Embiid en basketball au Cameroun et le basketteur nigérian Giannis Ugo Antetokounmpou.

Ce classement a aussi permis de relever l’engagement des sportifs reconnus, dans des ONG ou des organisations humanitaires, utilisant ainsi leur voix et leur influence pour mettre en lumière certaines initiatives naissantes dans leur pays.

L’influence du sport dans le développement de certains pays et dans l’apprentissage de certaines valeurs est incontestable. La popularité de ces grands sportifs participe donc au rayonnement international de leur pays d’origine et au développement des infrastructures locales. Ils et elles ont aussi un poids sur la pratique de certains sports dans leur pays d’origine et par la même occasion la demande d’équipements et de fournitures sportives.