L’Etat vietnamien reste actionnaire à hauteur de 65 % des entreprises stratégiques, qui seront ouvertes à une privatisation partielle.

Le Premier Ministre vietnamien a émis, le 2 juillet 2021, la décision 22/2021/QD-TTg sur les critères de classification des entreprises d'Etat et des entreprises à capitaux publics devant être restructurées durant la période 2021-2025.

Aux termes de cette décision, les opérateurs aéroportuaires sont dans le groupe d’entreprises dont l’Etat détiendra au moins 65 % du capital quand elles auront achevé leur restructuration d’ici 2025, au même titre que les opérateurs des ports maritimes spéciaux selon la classification vietnamienne, les banquiers, les grands exploitants miniers et certains grossistes alimentaires.

Les secteurs où l’Etat limitera sa participation entre 50 % et 65 % sont le transport aérien, la production d’eau potable, le traitement des eaux usées, la fabrication des produits chimiques de base, l’importation de l’essence avec plus de 30 % de parts de marché, les services importants de télécommunication, la production du tabac, et les services essentiels pour les ethnies minoritaires dans les lieux reculés.

Les ouvertures de capital ne sont pas prévues dans la transmission et la régulation de l’énergie, la gestion du réseau électrique, la construction et l’opération de grandes centrales électriques, l’impression des billets de banque et la production de lingots d'or.

La cartographie au service de la défense et la sécurité publique, la production et la commercialisation des explosifs industriels et les services d’explosion figurent également parmi les secteurs où l’Etat continuera de détenir 100 % du capital.

Le Ministère du plan et de l’investissement et les parties concernées se baseront sur ces critères de classification afin de proposer au 3ème trimestre de cette année un plan de restructuration des entreprises publiques pour la période 2021-2025.