La pollution atmosphérique est une préoccupation forte des Hanoïens. Selon le Département de l'Information et des Communications de Hanoi, l'objectif du site internet est de permettre aux résidents et aux touristes d'accéder instantanément aux données environnementales de la ville et de sensibiliser la population et les entreprises aux questions environnementales.

La plateforme en ligne reporte les données concernant la qualité de l'air (indice AQI), le niveau des précipitations et celui des inondations. Les chiffres sont enregistrés par près de quarante capteurs et dispositifs de surveillance répartis dans la ville (10 pour l'air, 22 pour les précipitations et 16 pour les inondations). Les internautes peuvent visualiser l'information via des cartes interactives, consulter les historiques et effectuer des comparaisons.

Concernant la qualité de l'air, un accord de partenariat a été signé en septembre 2016 entre le Département des Ressources Naturelles et de l'Environnement de Hanoi et l'association francilienne AIRPARIF, avec l'appui de l'Agence Française de Développement (AFD) pour un dimensionnement complet du dispositif et selon des technologies innovantes. L'Ambassade des Etats-Unis avait également déjà installé un capteur de mesure de la qualité de l’air dans le quartier de Ba Dinh.

Les 10 stations de mesure de la qualité de l’air sont des équipements français fournis par Environnement SA. Elles mesurent 4 gaz (CO2, NOX, SO2 et O2) et 2 poussières (PM10 et PM2.5).

Pour aller plus loin, la municipalité prévoit d'ajouter des indicateurs de mesure de la qualité de l'eau (eaux de surface, eaux souterraines, eaux usées).