A partir du 10 janvier 2020, la limite maximale de résidus pour le diflubenzuron chez les salmonidés figurant dans le tableau 1 de l’annexe du règlement communautaire N° 37/2010 sera fixée à 10 µg/kg. Cette mesure vise à garantir l’exposition du consommateur à la 4-chloroaniline à un niveau acceptable.