Le 21 juin 2018, la Nouvelle Zélande et l'Union européenne (UE) ont entamé des négociations en vue d'un accord de libre-échange. Les négociations viseront à éliminer les obstacles au commerce des biens et des services, ainsi qu'à élaborer des règles commerciales pour rendre le commerce plus facile et plus durable.