Le chef du gouvernement tunisien va effectuer une tournée en Afrique du 24 au 27 janvier passant par le Soudan, le Niger et le Burkina Faso. Accompagné de nombreux entrepreneurs, Youssef Chaheb veut donner accès aux sociétés tunisiennes aux prometteurs marchés africains.

Ce déplacement en Afrique témoigne d’un revirement de la stratégie tunisienne. En effet, jusqu’ici les entreprises tunisiennes étaient essentiellement tournées vers le marché européen ainsi que la Libye et l’Algérie pour le reste des échanges.

Etant donné la faible croissance du Vieux continent et la crise que traverse la Libye, ce virage vers l’Afrique a paru évident surtout en raison des nombreuses opportunités de croissance qui existent.

Ce virage est plus ancien puisque dès l’année dernière plusieurs missions sectorielles de prospection ont été effectuées par des entreprises tunisiennes dans différents marchés africains (Cameroun, Gabon, Côte d'Ivoire).

Problème, la Tunisie reste très en retard dans ce « virage africain », en particulier comparé à un pays comme le Maroc.