Selon les données officielles publiées par la FIPA, l’Agence publique de Promotion de l'Investissement Extérieur, les flux des Investissements Directs Étrangers (IDE) ont enregistré, en 2019, une baisse de 7,6 %, atteignant le montant de 851,8 M EUR.

Cette contre-performance serait d’abord imputable à une baisse des investissements dans les secteurs des services (-51%) et de l’agriculture (-75%).

En revanche, les investissements étrangers dans le secteur industriel ont progressé de 10 %.

La FIPA a enregistré 603 opérations d’investissement qui ont généré la création de plus de 14 000 emplois, dont la majorité (477) sont des extensions d’unités existantes. La région de Tunis et de ses environs proches restent les principaux pôles d’accueil d’IDE absorbant 40% de ceux-ci.

La France reste le 1er investisseur étranger en Tunisie avec un montant de 174 M EUR, suivie de l’Allemagne (58,3 M EUR), de l’Italie (56 M EUR) et du Qatar (49 M EUR).