La situation s’était améliorée en milieu d’année à la fin de la première vague. Mais depuis le 4 janvier 2021, le pays connaît un renforcement des restrictions interdisant la vente d’alcool dans les restaurants et imposant la fermeture des bars. En parallèle, le gouvernement a introduit son interdiction sur les ventes d'alcool en ligne deux semaines avant la nouvelle épidémie de Covid-19, apparue le 20 décembre 2020.

L'association thaïlandaise des entreprises de boissons alcoolisées (TABBA) estime que ces récentes restrictions et fermetures de bars pourraient déjà coûter 9 Mds THB (243 M EUR) à l'industrie et aux entreprises. De plus, ces mesures ont des répercussions sur la vie d'un million de personnes, qui dépendent de l'industrie pour leur emploi.

Le secrétaire général de cette association a également estimé que, selon la durée des restrictions et des mesures, l'industrie de l'alcool pourrait voir sa valeur totale chuter de 370 Mds à 300 Mds THB (de 10 Mds à 8 Mds EUR).

"Si l'interdiction de boire de l'alcool dans les restaurants ne peut pas être levée ou si les lieux de divertissement doivent rester fermés, le gouvernement devrait envisager un allègement temporaire sur une loi adoptée le 7 décembre 2020, qui interdit la vente d'alcool en ligne en Thaïlande."

Le gouvernement thaïlandais n'a pas encore répondu aux préoccupations de la TABBA. Des améliorations devraient être annoncées si le pays arrive une nouvelle fois à contenir la progression de l’épidémie.