Les exportations alimentaires thaïlandaises devraient augmenter de 5 % en 2022 après une croissance robuste de 26 % au 1er trimestre, tirée par le conflit russo-ukrainien et les inquiétudes croissantes concernant les pénuries alimentaires dans de nombreux pays.

Visit Limlurcha, président honoraire de l'Association thaïlandaise des transformateurs alimentaires, a déclaré que la guerre avait suscité des inquiétudes croissantes concernant la sécurité alimentaire dans de nombreux pays, conduisant les importateurs à accélérer les expéditions de nourriture pour éviter une pénurie. "En tant que l'un des plus grands exportateurs alimentaires au monde, la Thaïlande a bénéficié de la guerre. Les exportations alimentaires ont généré 8,76 Mds EUR au 1er trimestre", a déclaré M. Visit. La faiblesse du baht a été un autre moteur clé des exportations alimentaires au 1er trimestre.

Sur le total, les produits alimentaires industriels représentaient 5,05 Mds EUR, en hausse de 40,5 % sur un an, tandis que les produits alimentaires agricoles représentaient 3,73 Mds EUR, soit un gain de 10 %. Les 10 principaux produits étaient : les graisses et huiles comestibles, le sucre et la mélasse, les céréales, le maïs, les viandes, le calamar, la nourriture pour animaux, le riz, le poisson, et les assaisonnements alimentaires. Les 10 principaux marchés d'importation de produits alimentaires étaient l'ASEAN, la Chine, le Japon, les États-Unis, la Corée du Sud, l'Australie, le Royaume-Uni, l'Inde, les Pays-Bas et Taïwan.

Malgré ces perspectives optimistes, une myriade de facteurs de risques subsistent, tels que les mesures de confinement liées au Covid-19 et la guerre qui entravent les chaînes d'approvisionnement alimentaire et font grimper les prix de l'énergie, le coût des matières premières agricoles, du transport et des emballages.