La production de blé est marginale en Thaïlande en raison de conditions climatiques défavorables, d'un développement limité des semences et de rendements peu attrayants par rapport aux autres grandes cultures. La production totale est estimée à environ 300 à 400 tonnes sur une surface cultivée d'environ 1 000 rai (160 hectares). Cette culture est principalement dans les régions du nord du pays mais demeure une culture mineure en comparaison à celle du riz.

Il existe 12 usines de blé en Thaïlande. Chaque usine a une capacité de production d'environ 250 à 1 500 tonnes par jour, ce qui ne suffit pas pour répondre aux besoins du pays. L'IGC prévoit que les importations de farine de blé de la Thaïlande pour 2020-21 s'élèveront à 170 000 tonnes, contre 162 000 tonnes en 2019-20. Une hausse de 3 % de la consommation de blé devrait avoir lieu en 2021-22 en raison de la demande croissante du secteur de la boulangerie et de la transformation des aliments en prévision d'une reprise progressive du tourisme et de l'économie nationale.

De plus, la consommation de blé fourrager destinée à l’alimentation animale devrait augmenter de 4 % par rapport à 2020-2021 en raison de l'augmentation continue de la production de porcs, de volaille et de crevettes."

Malgré la pandémie, la consommation de blé devrait augmenter de 2 % en 2020-2021 en raison de la production croissante de nouilles instantanées tirée par une forte demande intérieure et à l'exportation. L'augmentation de la production de nouilles instantanées va plus que compenser l’affaiblissement de la production de boulangerie, qui est généralement en partie alimentée par le secteur du tourisme en Thaïlande.