La production de sucre en Thaïlande, 2e exportateur mondial, atteint son plus haut niveau depuis 3 ans après 2 années de conditions météorologiques défavorables notamment à cause de la sécheresse.

La production pourrait atteindre 10 M de tonnes de sucre d'ici la fin de la saison de broyage en cours fin mars. La récolte de canne à sucre pourrait totaliser 90 M de tonnes, en hausse de 35 % par rapport aux 66,7 M de tonnes de la saison précédente. La Thaïlande pourrait finir par exporter environ 70 % de sa production de sucre, le reste étant consommé localement.

Alors que le pays s'attend à ce que la récolte de canne et la production de sucre augmentent encore au cours de la saison 2022-23, la guerre de la Russie en Ukraine a brouillé les perspectives. La Thaïlande prévoyait auparavant 100 M de tonnes de canne et jusqu'à 13 M de tonnes de sucre pour la saison à venir.

Les agriculteurs et les producteurs de sucre thaïlandais sont préoccupés par la hausse des coûts des intrants, en particulier le pétrole, les engrais et le taux de fret. Même si les prix du sucre devraient augmenter après la guerre, rien ne garantit que les coûts de production ne dépassent pas les prix de vente.

Les prix du sucre à New York ont augmenté de près de 25 % l'année dernière, mais les coûts des engrais, des pesticides et du diesel ont grimpé en flèche depuis la guerre russe en Ukraine, alimentant les coûts de production des agriculteurs.