L’ERC (Energy Regulatory Commission), le seul organe capable d’attribuer les licences relatives à la production et à la distribution d’électricité et de gaz naturel en Thaïlande, prévoit de développer un marché libre pour le commerce du gaz naturel liquéfié (GNL) dans les 3 prochaines années afin d’assurer un approvisionnement en gaz suffisant avec des prix équitables.

L’importation de GNL était monopolisée par le group PTT, conglomérat pétrolier et gazier depuis 2011 et EGAT, (Electricity Generating Authority of Thailand), entreprise d’Etat qui gère la production, le transport et l’importation de l’électricité en Thaïlande, qui a obtenu une licence d’expédition du GNL en 2019. L'ERC a ensuite accordé des licences à 5 autres entreprises : Gulf Energy Development Plc, B.Grimm Power Plc, Hinkong Co, PTT Global LNG Co et Siam Cement Group.

Le secrétaire général de l’ERC a déclaré que des mesures étaient prises pour limiter le champ d’action des entreprises ayant une licence : celles-ci ne pourront vendre du GNL qu’aux acheteurs n’ayant pas d’accord d’achat à long terme avec PTT. Ces contrats d’achat à long terme sont de type « take or pay », engageant les acheteurs à payer une quantité fixe de gaz même si leur consommation s’avère être inférieure à la quantité indiquée dans les contrats.

Dans un 1er temps, les entreprises disposant d’une licence seront autorisées à importer du GNL pour alimenter des centrales électriques et vendre aux usines. Ce marché représenterait une quantité de 0,48 M de tonnes de GNL en 2021, 1,7 M de tonnes en 2022 et 3,02 M de tonnes en 2023.

Dans un second temps, les expéditeurs de gaz seront autorisés à importer pour vendre totalement au marché domestique et à réexporter du gaz.

Pour rappel, en 2019, 72 % de l’approvisionnement en gaz naturel du pays s’appuyait sur des ressources nationales, notamment issues de la zone de développement conjointe entre la Malaisie et Thaïlande dans le golfe de Thaïlande, 15 % provenait du Myanmar et 13 % des