Des officiels thaïlandais et chinois ont déclaré la réouverture du marché chinois à la volaille thaïlandaise, avec l’arrivée de 14 containers dans la province de Yunnan au sud de la Chine.

Les containers – dont la valeur est estimée à 35 millions THB (1,1 million USD) – sont arrivés sur la zone de fret dans la province de Chiang Saen au nord de la Thaïlande. Transportés sur le fleuve Mékong en passant par le Myanmar jusqu’à la province de Yunnan, les poulets viennent de 7 usines agréées par la Chine. Ces 7 unités parmi les 19 demandant l’agrément ont reçu le feu vert des Autorités chinoises en mars.

La Chine avait interdit l’importation de poulet en 2004, après l’apparition de cas de grippe aviaire.

La Thaïlande est un fournisseur intéressant pour la Chine, en remplaçant les importations de volaille de France, du Mexique et du Texas interdites en raison de la présence de grippe aviaire et pouvant se substituer aux importations brésiliennes accusées de dumping.

Les produits à base de poulet thaïlandais pourraient avoir un avantage supplémentaire avec la baisse des tarifs douaniers dans le cadre de l’accord de libre-échange ASEAN – Chine.