Le ministère des Transports et des Communication a annoncé en septembre 2019 son intention d’étendre la ligne du train à grande vitesse vers l’extrémité méridionale de l’île. Le coût de ce nouveau chantier d’infrastructures devrait s’élever à 1,77 Md USD. Quatre propositions de parcours sont à l’étude. Dans les prochaines années, l’État prévoit de développer cette ligne (qui relie aujourd’hui la capitale, Taipei, au grand port industriel de Kaohsiung dans le sud) et de lui faire faire le tour de l’île. Le matériel roulant est de fabrication japonaise avec une vitesse de pointe de 300 km/h. C’est la SCNF qui a assuré, depuis l’entrée en service du train en 2006, la formation des conducteurs et qui a travaillé à la définition de règles de sécurité et d’organisation.