Le ministère des Transports a annoncé le 7 mai 2020 qu’un budget de 1 M EUR était débloqué pour étudier la faisabilité d’un réseau ferroviaire unifié permettant de faire le tour de l’île de Taïwan en 6 heures. Aujourd’hui, la côte ouest est équipée d’une infrastructure de train à grande vitesse de type Shinkansen, qui permet de relier la capitale au nord à la cité portuaire méridionale en 90 minutes.

Sur la côte est, il s’agira d’étudier la faisabilité d’un express roulant à 160 km/h et de relier ce réseau à celui du Shinkansen. Les études porteront sur l’alignement des voies, l’amélioration des passages à niveau, la signalisation et les équipements électriques. 600 000 EUR ont été en plus débloqués pour étudier la fermeture de la boucle au sud. La réalisation de ce programme d’infrastructures devrait offrir des opportunités commerciales aux entreprises françaises dont l’excellence sur le segment du rail est reconnue.