Suite à la présentation du projet de Pacte de l’eau, le gouvernement a préparé la réorganisation institutionnelle du secteur. Le ministre de l’économie, de la planification et du développement, Ceara Hatton, a identifié comme problématique la confusion et la dispersion des nombreuses institutions intervenant dans le secteur de l’eau. Le principal objectif est de parvenir à une gestion unifiée et centralisée de l’eau. Pour ce faire, le gouvernement veut confier la politique de planification et d’évaluation de l’eau à une seule institution. Diverses options sont discutées autour de la création de l’autorité nationale de l’eau : la transformation de l’Institut national des ressources hydrauliques (Indhri) ou la création d’une nouvelle institution.