Selon son projet de plan budgétaire pour 2021, le NFZ (Fonds national de la santé) qui gère le système des soins de santé en Pologne, finance les prestations de santé et couvre les frais de remboursement des médicaments prévoit de dépenser un total de 102 Mds PLN (23 Mds EUR), soit près de 2,5 Mds EUR de plus qu’en 2020.

A cet effet, le NFZ n’envisage pas de forte augmentation des cotisations d’assurance maladie mais compte sur le soutien de l’État dont l’apport devrait augmenter l’année prochaine de 9 Mds PLN (2 Mds EUR).

Une part plus importante du budget sera destinée aux cliniques spécialisées et aux médecins de famille. Il est également notamment question d'allouer plus d'argent pour les soins de longue durée, la psychiatrie et les soins thermaux.

Les dépenses destinées aux hôpitaux sont celles qui devraient le moins augmenter, le NFZ prévoyant d’allouer 52,3 Mds de PLN (11,5 Mds EUR) aux services de santé en 2021 contre les 46,7 Mds de PLN (10,3 Mds EUR) qui étaient prévus cette année. Les hôpitaux continueront tout de même de bénéficier de plus de la moitié du budget global dont dispose le NFZ.

Le vice-ministre de la Santé, Janusz Cieszynski, a par ailleurs affirmé que le ministère des Finances avait confirmé que le budget alloué aux soins de santé ne sera pas impacté par la baisse actuelle des indicateurs macroéconomiques. Le budget destiné au traitement des patients serait donc garanti.