Le gouvernement envisage qu’au terme du confinement (12 avril), les activités économiques reprennent graduellement après un mois de paralysie, mais la décision n’est pas encore prise.

Ce redémarrage différencié donnerait priorité aux secteurs à plus haute valeur ajoutée à ceux qui contribuent davantage à l’impôt et à ceux qui peuvent assurer le mieux les protocoles de santé dans le contexte de l’épidémie du covid-19.

Ainsi dans une 1ère étape reprendraient leurs activités les filières qui respectent le mieux les 2 premiers critères, dans une 2ème étape toutes les filières liées au secteur éducatif (les cours présentiels reprenant en mai) et dans une 3ème étape les activités liées au divertissement.