La province de Hollande-Méridionale a commandé trois arrêts de bus innovants où les voyageurs peuvent non seulement attendre le bus, mais aussi récupérer leurs marchandises. Ce sont trois prototypes développés par la startup EVAnet. Excepté comme arrêt pour le bus, ces arrêts servent également de lieu où les colis peuvent être livrés et ramassés. EVAnet voit l’avenir des arrêts des transports publics comme un point central et un centre logistique, où les voyageurs peuvent, par exemple, aller chercher des colis ou des médicaments. L'entreprise elle-même parle de l'arrêt de bus 2.0. Il s'agit aujourd’hui de livrer des colis, mais la société pense que de tels endroits peuvent également servir de hub, en offrant des services réalisés par des partenaires, tels que, par exemple, des boites postales, des distributeurs de médicaments ou des toilettes publiques. EVAnet prévoit également de combiner ce concept avec une application de transports publics donnant la possibilité pour les passagers de voir où se trouve leur colis, afin de pouvoir planifier leur livraison lors de la planification de leur voyage.