Le vice-ministre de l'Hôtellerie et du Tourisme birman a déclaré que le gouvernement allait introduire des services touristiques régionaux avec ses 3 voisins : le Cambodge, le Laos et le Vietnam pour relancer l'industrie du tourisme en Birmanie, fortement impactée par pandémie COVID-19. Les 4 pays ont signé un accord pour faciliter l'accès aux frontières entre eux. Bien qu'aucun plan spécifique n'ait été établi pour le programme de tourisme régional, il sera possible de promouvoir les voyages transfrontaliers en accordant l'accès à la citoyenneté de tiers aux 4 partenaires.

Cette année, le nombre de visiteurs au Myanmar a chuté de 44 % entre janvier et avril par rapport à l’année précédent. A noter qu’en 2019, les arrivées de touristes par voie terrestre et aérienne dans le pays avaient augmenté de 23 % pour atteindre 4,36 millions, contre 3,55 millions l'année précédente. Les données gouvernementales ont montré que les ressortissants chinois représentaient près d'un tiers des touristes l'année dernière, soit une augmentation de 152 % par rapport à l'année précédente. L'industrie du tourisme du Myanmar représente 6,6 % du produit intérieur brut du pays, générant 4,9 Mds USD en 2017, et emploie 1,4 million de personnes.

Le Myanmar reste actuellement fermé aux touristes étrangers avec une interdiction des vols internationaux jusqu'au 15 juin. Le vice-président de l'Association de voyage de l'Union du Myanmar a déclaré que les voyagistes attendent les directives du gouvernement pour assurer la réouverture de leurs activités en toute sécurité, qui se concentreraient d'abord sur le tourisme intérieur.