La production mondiale de porc devrait augmenter de 1 % en 2019, pour atteindre 114,6 millions de tonnes, selon les dernières données de l’USDA, qui prévoit une expansion continue en Chine et aux États-Unis.

Le rapport prévoit une production porcine au niveau mondial presque en ligne avec la croissance démographique.

La Chine devrait connaître une plus forte croissance de la production porcine en raison de l'augmentation du cheptel de truies et de l'amélioration de la productivité.

La production de l'UE devrait diminuer légèrement, la baisse des prix des porcs et la hausse des coûts des aliments pour animaux entraînant une légère réduction du cheptel reproducteur.

Les exportations mondiales de porc devraient augmenter de 3 % en 2019 en raison d'une forte demande mondiale. L'UE restera probablement le premier exportateur, grâce à une demande accrue en Asie, notamment en Chine. Les États-Unis occuperont la deuxième place.

Les exportations brésiliennes devraient rebondir, la croissance des ventes vers la Chine et Hong Kong ayant compensé la perte du marché russe.

Les importations se renforceront également en Amérique latine, les prix favorables et l'évolution des goûts favorisant la consommation de viande de porc. Les importations du Mexique devraient augmenter de 5 % et celles de la Colombie de 29 % en raison de la vigueur de la demande.

Les importations de la Corée du Sud diminueront, leur volume record de 2018 ayant pour conséquence des stocks élevés.