Les véhicules hybrides électriques connaissent un grand succès dans plusieurs pays mais le Maroc attend le déclic pour s’imposer sur ce marché. Les Marocains évoquent le coût élevé et le choix restreint, ce qui les empêche d’opter pour cette alternative à la motorisation thermique, en particulier celle à essence.

Oussama Ameur, directeur central commercial de Toyota Maroc, a affirmé que la demande locale en termes de voitures hybrides "n'est pas suffisamment développée", expliquant que cela est dû au fait que la plupart des marques n'ont toujours pas proposé des modèles à moteur alternatif.

Mais les choses évoluent et cette technologie commence à gagner la confiance des Marocains.

Au niveau national plusieurs mesures ont été adoptées pour encourager l’acquisition de ces véhicules hybrides, telles que l'installation des bornes de recharge au niveau de plusieurs points de service pour les voitures électriques, le lancement de la "iSmart" qui est la 1ère borne de recharge intelligente 100% marocaine ou encore la livraison du tout premier Taxi Hybride au Maroc.