Le secteur des vins et spiritueux en Malaisie est impacté par l’épidémie de Covid-19, puisque le pays est en confinement depuis le 18 mars. Tous les services non essentiels, dont les HORECA et tout ce qui touche au tourisme, doivent être fermés pendant la période de confinement. De plus, les événements, quels qu’ils soient, sont également annulés : les mariages chinois ou indiens n’ont plus lieu, la consommation de boissons alcoolisées est alors fortement diminuée.

Aussi, comme c’est le cas dans d’autres pays, beaucoup de consommateurs font des économies et achètent seulement les produits alimentaires les plus basiques et essentiels ; ils font l’impasse sur les vins et spiritueux qui sont considérés comme des produits de luxe. La demande, fortement réduite, est tout de même présente. Les importateurs et distributeurs développent le e-commerce et la livraison à domicile.

Dans ce contexte, le volume d’importation de boissons alcoolisées va très certainement diminuer. Au niveau local, les usines de Heineken Malaysia Bhd et Carlsberg Brewery Malaysia Bhd n’ont pas obtenu l’autorisation du gouvernement de continuer à fabriquer des bières pendant la période de confinement.