Le marché pétrolier et gazier en Iran 2018

Auteur : Bureau Business France de TÉHÉRAN

2018 - 41 pages

Editeur : Business France

Référence : B1802040A

Prix : 80,00 € HT

Ajouter au panier

Selon l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), l’Iran détient en volume les deuxièmes réserves de gaz dans le monde et les quatrièmes réserves de pétrole. Le développement du secteur des hydrocarbures est une priorité du gouvernement, portée dans le 6ème plan quinquennal (2017 – 2022).

Afin de développer son industrie, le pays a entrepris des réformes ces deux dernières années, avec notamment l’adoption du nouveau contrat pétrolier Iran Petroleum Contrat (IPC). La mise en place de l’IPC a pour but d’attirer les capitaux étrangers, vitaux pour le développement de l’industrie, aussi bien au niveau de l’exploitation et de la production que de la pétrochimie. L’Iran espère ainsi réunir 600 Mds USD d’investissements sur le secteur pour atteindre ses objectifs de production.

En captant plus d’investissements étrangers, le pays pourrait être en mesure de rénover ses industries pétrolières et gazières, et augmenter sa production. Le Président et le ministre du Pétrole de l’Iran ont appelé à plusieurs reprises (y compris lors du 44ieme forum économique mondial de DAVOS) les entreprises pétrolières internationales (IOCs) à investir dans les projets iraniens, notamment pour construire des installations de GNL, et pour que leur production puisse être utilisée comme matière première des usines pétrochimiques.