Le marché du traitement de l'eau et des déchets au Maroc 2017

Auteur : DE-IM-Produits éditoriaux

2017 - 53 pages

Editeur : Business France

Référence : B1705118A

Prix : 80,00 €

Ajouter au panier

Le Maroc est un pays émergent dynamique affichant des performances économiques satisfaisantes. Entre 2010 et 2017, l’économie marocaine a été portée par une croissance moyenne annuelle de 3,8 %. Cet essor est caractérisé par 3 facteurs qui ont inscrit le pays dans la voie du développement : un soutien continu des autorités à l’investissement industriel, le développement des infrastructures et une urbanisation galopante. Le secteur secondaire représente actuellement 17 % du PIB. Il bénéficie, depuis plusieurs années, de plans volontaristes qui dynamisent l’industrie marocaine, tels que le Plan d’Accélération Industrielle. Quant à la croissance démographique, elle est marquée par une population citadine qui a plus que doublé en 50 ans. Or, ces dynamiques socio-économiques accentuent les problématiques et enjeux environnementaux. Le Maroc s’est ainsi engagé à respecter l’Accord de Paris, signé à la suite de la COP21, et a démontré sa volonté d’agir en se lançant dans de nombreux projets structurants et en organisant notamment la COP22 à Marrakech, en novembre 2016. Cette dynamique ne devrait pas faiblir, compte tenu de la mise en œuvre des Plans de Développement régionaux menés par les 12 nouvelles régions du Royaume. Aujourd’hui, l’une des préoccupations principales du pays est le traitement des eaux et des déchets. La mise en œuvre des différents plans ouvre de nouvelles perspectives sur plusieurs segments porteurs du marché, tels que le traitement des eaux usées industrielles, la désalinisation de l’eau de mer, ou encore le tri et la valorisation des déchets. Des opportunités apparaissent, nécessitant des expertises et savoir-faire parfois inexistants sur le territoire marocain.