Le marché du second œuvre et du BTP en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis 2018

Auteur : Bureau Business France de DUBAI

2018 - 61 pages

Editeur : Business France

Référence : B1805744A

Prix : 150,00 € HT

Ajouter au panier

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis constituent des marchés de premier ordre pour les exportateurs français des secteurs de la construction. L’Arabie saoudite est en effet la première puissance économique du Moyen-Orient et la vingtième mondiale. Le Royaume représente 50 % du PIB cumulé du Conseil de Coopération du Golfe et le niveau de vie l’un des plus élevés du Moyen-Orient. En parallèle de l’industrie pétrolière, le secteur de la construction est la pierre angulaire de l’économie saoudienne depuis plus de 30 ans. L’Arabie saoudite compte plus de 4 700 projets de construction en cours, dont environ 170 valant 1 Md USD ou plus. Dans ce pays grand comme quatre fois la France, les leviers de croissance du marché demeurent très importants : besoins énormes en matière d’infrastructures et de logements, dynamisme démographique (40 millions d’habitants prévus en 2025 contre 33 millions en 2018) et urbanisation croissante (85%). Les opportunités sont donc nombreuses à moyen-long terme, dans un pays qui importe la quasi-totalité de ses matériaux de construction et produits de second œuvre. Comme l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ont, durant les années 90, cherché à diversifier leur économie afin de réduire leur dépendance aux hydrocarbures. C’est principalement le secteur de la construction qui a bénéficié de cette politique. En effet, les autorités ont, durant les deux dernières décennies, considérablement développé les infrastructures publiques (routes, aéroports, ports maritimes, zones franches logistiques) et les transports publics (lignes de métro et de tramway), et ont favorisé le développement immobilier (infrastructures hôtelières et touristiques, centres commerciaux, accès à la propriété pour les étrangers). L’explosion démographique qu’a connue le pays a entraîné l’expansion du marché de la construction. La population a en effet doublé entre 2005 et 2015 pour dépasser les 9 millions d’habitants, dont 87 % de résidents étrangers, puis 9,5 millio