Le marché du nucléaire civil en Inde 2020

Auteur : Bureau Business France de BOMBAY

2020 - 53 pages

Editeur : Business France

Référence : B1903732A

Prix : 80,00 € HT

Ajouter au panier

Édition Octobre 2019 - Mise à jour Octobre 2020

Dans ce pays de plus d’1,3 Md d’habitants, près de 200 M de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité, bien que son usage ait triplé depuis 1990.

La production électrique en Inde repose encore aujourd’hui à 80 % sur des centrales à gaz, au pétrole et au charbon. Face à ces enjeux, l’Inde porte des ambitions fortes et sa politique énergétique vise à atteindre un mix à 40 % décarboné à l’horizon 2030, grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables.

Le nucléaire ne représente encore qu’1,8 % du mix énergétique, mais constitue un secteur important, l’Inde étant le 3ème consommateur d’énergie mondial.

Pour soutenir l’objectif de croissance économique de 8 % sur les prochaines années, l’Inde a en effet besoin d’une capacité installée totale (tous types d’énergies confondus) estimée à 445 GW d’ici 2021. Le gouvernement indien s’appuie sur l’ensemble des ressources disponibles, notamment le charbon, les énergies renouvelables et le nucléaire. Concernant ce dernier, l’objectif du gouvernement indien était d’atteindre une capacité de production d’origine nucléaire de 14,6 GW dès 2020 –objectif non encore atteint- et de la porter à 27,5 GW en 2032.

L’Inde possède déjà 7 centrales nucléaires de technologie locale ou russe. New Delhi se tourne en outre maintenant vers les fournisseurs américains et français. Le développement du nucléaire en Inde pourrait s’accélérer dans les années à venir puisque de nombreux facteurs favorables sont présents : volonté politique d’indépendance énergétique, nombreux accords bilatéraux avec des pays ou des entreprises (France et Russie au premier chef) et savoir-faire technologique réel, avec des ingénieries et des industriels locaux disposant d’une expérience forte de plusieurs décennies.

Les opportunités sont donc réelles pour les entreprises françaises de ce secteur qui sauront s’adapter au marché indien et à ses attentes.