Le marché des vins et spiritueux en République Tchèque 2017

Auteur : Bureau Business France de PRAGUE

2017 - 44 pages

Editeur : Business France

Référence : B1704859A

Prix : 80,00 € HT

Ajouter au panier

La République tchèque est un pays fortement consommateur de vins et de spiritueux. Le taux de consommation, en volume, en 2016, était évalué à 20,5 l de vin et de 6,9 l de spiritueux par habitant. Culturellement, il s’agit d’un marché ouvert à l’importations de vins et spiritueux d’origine étrangère. En effet, 2/3 des vins et 37 % des spiritueux consommés chaque année sont d’origine étrangère. Les importations tchèques de vins se sont élevées à 158 M EUR en 2016. La dynamique des importations en valeur est plus intense que celle des volumes ce qui confirme la volonté du consommateur de dépenser plus pour des produits de qualité. Quant aux importations de spiritueux, leur valeur a atteint 141 M EUR en 2016, soit +11 % par rapport à l’année précédente. Avec une capitale à très fort pouvoir d'achat-Prague - la République tchèque demeure un marché où la demande en vins ne cesse de croître, tout comme son nombre de détaillants et bars spécialisés. Ainsi, de nouvelles tendances de consommation s'affirment (vins d'assemblage, vins rosés, vins blancs fruités, vins pétillants). Les spiritueux ne sont pas en reste avec une consommation de 6,9 litres par an et par habitant. L'affaire de l'alcool frelaté qui a entrainé en 2012 une période d’interdiction dans tout le pays, a sérieusement entaché la réputation des alcools locaux, ayant pour conséquence une hausse significative des importations qui représentent désormais 37 % de la consommation. Les produits de qualité premium constituent la catégorie en forte progression. Les vins et les spiritueux sont principalement vendus dans le circuit off-trade. La répartition est de 75 % pour le off-trade et de 25 % pour le on-trade pour le vin et de 80 % pour le off-trade contre 20 % pour le on-trade pour les spiritueux.