Le marché des produits alimentaires transformés et gourmets en Norvège 2017

Auteur : Bureau Business France d'OSLO

2017 - 41 pages

Editeur : Business France

Référence : B1704440A

Prix : 80,00 €

Ajouter au panier

La Norvège est un pays de 385 203 km2 et comptait, en 2016, 5,2 millions d’habitants. Avec un PIB par habitant de 70 733 EUR (2016), les consommateurs norvégiens ont un pouvoir d’achat élevé. L’alimentation n’est souvent pas une priorité dans le budget des Norvégiens, qui y consacrent en moyenne 12% de leurs dépenses contre 20,4% en France. Néanmoins, « manger sainement et bien » reste une priorité pour les consommateurs qui recherchent un rapport qualité/prix optimal. Le protectionnisme alimentaire est une réalité en Norvège : en effet, un produit alimentaire importé sera fortement taxé dès lors qu’il peut être fabriqué localement, et ce afin de protéger les producteurs locaux. Cela varie en fonction des saisons : par exemple, la Norvège produit des pommes en août/septembre/octobre, pendant cette période, les pommes étrangères seront plus lourdement taxées à l’importation. Globalement, la balance commerciale alimentaire norvégienne est déficitaire, exception faite des produits de la mer dont elle est l’un des plus gr0os exportateurs au monde (2ème après la Chine). De plus, la production locale est importante dans les secteurs des viandes et produits laitiers. Pour la plupart des autres produits alimentaires, les importations sont indispensables, car la situation climatique et géographique du pays ne permet pas une production locale suffisante pour répondre à la demande. Le taux d’autosuffisance alimentaire en Norvège est de 47% seulement. Les consommateurs norvégiens sont toujours plus impliqués dans la préparation de repas à domicile, sont soucieux de leur santé et recherchent des produits à teneur réduite en sels/gras/sucres, dont les ingrédients sont naturels, sans additifs, etc. Le marché alimentaire norvégien est en forte demande d’innovations et de nouveautés orientées « santé et bien-être ». Les produits alimentaires français bénéficient d’une très bonne réputation auprès des consommateurs norvégiens et ceux-ci ont une place à prendre sur le marché.