Le marché des matériaux de construction et du second-œuvre au Liban 2018

Auteur : Bureau Business France de BEYROUTH

2018 - 30 pages

Editeur : Business France

Référence : B1802566A

Prix : 80,00 € HT

Ajouter au panier

Si le secteur de la construction au Liban connaît une stagnation depuis le déclenchement des conflits en Syrie en 2011, force est de constater l’aptitude des entreprises libanaises à tirer leur épingle du jeu, grâce à la diversification de leurs investissements locaux, au renforcement de leur implantation régionale et à leur positionnement sur des marchés d’envergure, notamment en Afrique, où ils interviennent en tant que concepteurs, réalisateurs et fournisseurs de grands projets de BTP. Sur le plan local, la Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE) constitue un bon levier pour le redémarrage des projets BTP au Liban. Tenue à Paris le 6 avril dernier et basée sur le principe des partenariats publics/privés, cette conférence a permis la mobilisation d’une enveloppe de 11 Mds USD auprès des bailleurs de fonds internationaux (sous forme de prêts et de dons) dédiés au financement d’un vaste programme d’investissements pour le développement des infrastructures du pays. Les principaux projets concernés par ce programme couvrent les secteurs des transports (développement du réseau routier, aéroport), de l’électricité, de l’eau, des déchets solides et des télécoms. Aux entrepreneurs français intéressés par l’export, le Liban est une cible de choix. Il demeure un véritable tremplin, un trait d'union et une plateforme pour ceux qui ciblent les marchés du Proche et Moyen-Orient et d’Afrique.