Le marché algérien de la santé est en croissance

Les CA du marché algérien de la santé connait une croissance de 11%.

Pour l’industrie pharmaceutique, le CA est estimé à plus de 3 Mds EUR. Malgré les restrictions à l’importation et une production locale grandissante, les importations de médicaments ont fortement augmenté en 2018.

Pour celle des dispositifs médicaux, le CA est de 0,7 Md EUR. Le marché algérien est très dépendant des importations : 95% des produits sont importés avec des besoins de plus en plus importants. Pour la grande majorité des dispositifs médicaux, le marché est très éclaté avec plus d’une centaine d’acteurs : producteurs, importateurs, distributeurs. Le marché algérien des dispositifs médicaux dépend énormément de la commande publique (civile et militaire) à travers des appels d’offres. Aussi leur coût est-il capital.

Il présente de nombreuses opportunités

La nouvelle loi de santé a confirmé la gratuité des soins dans les structures publiques et l’obligation des autorités de mettre à disposition une offre de soins adéquate. Pour cela, des projets de réalisation de 160 structures de santé publiques et privées de 2019 à 2021 ont vu le jour.

  • Le secteur public a prévu la réalisation de 24 structures hospitalières et en 2019 la réception de 20 nouveaux établissements hospitaliers.
  • L’armée possède deux centres anticancer en fin de réalisation.
  • Le secteur privé attend la réception de 3-4 cliniques par an et a validé plus de 50 projets de production de dispositifs médicaux (possibilité de fourniture d’équipements et partenariats en Joint-Venture).

En moyenne 2 appels d’offres sont lancés par semaine pour l’approvisionnement en dispositifs médicaux.

Les secteurs les plus porteurs

La priorité va au soin des maladies chroniques : diabète, hypertension et cancer notamment, qui explosent. Un nouveau plan anti cancer 2020-2025 est en préparation. Leurs coûts thérapeutiques sont en partie pris en charge par l’état. Cette situation définit des besoins importants à court et long termes en réactifs, imagerie, prévention.

Les nouveautés plus économiques en termes de rendu médical : e-santé, dispositifs médicaux moins coûteux… sont recherchées, résultant de l’obligation de rationalisation des budgets de santé.

L’Algérie présente d’énormes besoins en molécules innovantes et en expertise de savoir-faire en industrie pharmaceutique car l’’industrie pharmaceutique algérienne ambitionne de pourvoir à 70% des besoins de sa population d’ici 2020, contre 55% actuellement.

L’offre française

La France occupe le 5ème rang des fournisseurs de l’Algérie. Son offre est très diversifiée et très compétitive pour les articles et instruments de laboratoire, les instruments pour la médecine et la chirurgie, les articles d’orthopédie, les prothèses, les appareils auditifs, de thérapie respiratoire et oxygénothérapie et les appareils à rayons X.

 

PARTICIPEZ A AMBITION SANTE à ALGER – du 3 au 4 décembre 2019

Pour toute information complémentaire, contactez :
Ahmed LARRAS - Chargé d’Affaires Export BUSINESS FRANCE ALGER
Tél : +213 (0) 7 70 69 21 33 - Ahmed.larras@businessfrance.fr

Découvrez aussi :

La Hotline réglementaire : https://www.businessfrance.fr/export-abonnement-reglementaire

La Plateforme des solutions : https://www.teamfrance-export.fr/