La Corée du Sud fait aujourd’hui partie des marchés les plus dynamiques et influents au monde dans le domaine de la beauté. Avec plus de 11,3 Mds EUR de revenus en 2018, il s’agit du 9ème marché mondial pour les produits cosmétiques, juste derrière la France et l’Inde.

L’apparence physique occupe une place très importante dans la société coréenne, aussi bien dans le cadre personnel que professionnel (facteur d’ascension sociale, de popularité…). Le pays détient, de ce fait, la plus forte consommation de produits cosmétiques par tête au monde, avec en moyenne plus de 20 produits utilisés par mois !

Les ventes de produits cosmétiques sont en progression constante au rythme de 5 % au cours des 5 dernières années. Bien que mature, ce marché offre de nombreuses opportunités pour les marques françaises perçues comme qualitative et fiable. En 2018, les exportations de cosmétiques français vers la Corée du Sud ont atteint 389 M EUR, détrônant pour le première fois nos concurrents américains.

L’autre critère positif du marché coréen est la multiplicité et la variété des cibles potentielles. Si les femmes restent la clientèle principale, la Corée a été l’un des marchés précurseurs avec des produits et des gammes entièrement dédiés à la gent masculine, aujourd’hui les ventes de ces produits avoisinent le milliard d’EUR. De la même façon, les Coréens commencent à utiliser régulièrement des produits cosmétiques de plus en plus jeunes (création de gammes pour enfants et adolescents) et tandis que l’augmentation de l’espérance de vie généralise la consommation de produits anti-âge chez les populations plus âgés.

En résonance avec la tendance « well-being » qui a fortement influencé tous les modes de consommation notamment dans les domaines de l’hygiène et de la beauté, les produits cosmétiques naturels et bio représentent aujourd’hui près de 5 % des ventes totales en Corée du Sud. Dernière tendance, la demande de produits haut de gamme et de soins dermocosmétiques se renforcent suivant le niveau d’exigence du consommateur coréen et leur gout prononcé pour les produits de luxe.

Enfin, le marché coréen ne se limite pas à la Corée ! Surfant sur la vague culturelle coréenne, ou « Hallyu », les produits qui plaisent aux consommateurs coréens peuvent se prévaloir d’un avantage concurrentiel marqué auprès des autres marchés asiatiques - la Corée du Sud, pays précurseur de tendances en matière de beauté et aussi un tremplin pour un développement sur le reste du continent asiatique !

Pour toutes ces raisons, Business France organise chaque année des rencontres acheteurs qui permettent aux PME et ETI françaises de la filière cosmétique de bénéficier d’une mise en relation avec les acteurs clés du marché coréen.

Ces rencontres de 3 jours comprennent un coaching (information marché, pratique des affaires et visite de points de vente), suivi de deux journées entièrement consacrées aux rencontres B2B selon un programme personnalisé et adapté aux besoins de chaque société participante.

La prochaine édition se tiendra lieu du 17 au 19 novembre 2019 à Séoul avec une extension possible à Taipei du 20 au 22 novembre.