Alors que l’offre en engrais sur le marché local kenyan reste encore insuffisante pour satisfaire la consommation annuelle d’environ 500 000 T/an, un nouveau projet a été lancé cette semaine. Le consortium italien Maire Tecnimont, en partenariat avec l’entreprise Oserian Development Company (ODC), vient ainsi de débuter la construction d’une nouvelle usine d’engrais dans le parc industriel Oserian Two Lakes (comté de Nakuru). Le projet représente un investissement total de 300 M USD. L’usine dépendra pour son approvisionnement énergétique de la géothermie et de l’énergie solaire produite localement. Elle devrait ainsi réduire les émissions de carbone de 100 000 T/an par rapport à une usine d’engrais équivalente à base de gaz. L’entrée en fonctionnement est prévue en 2025 et l’usine devrait produire à terme 500 T/j de nitrate d’ammonium, de nitrate de calcium, et d’engrais NPK.